Accueil du site > 3ème > RAO > Utilisationdu logiciel NVU - Les images

Les ima


Les formats des fichiers "images" - Les pixels


Pour un ordinateur, toutes les informations qu’il peut conserver en mémoire doivent prendre la forme de 0 et de 1.

Une image présentée à l’écran est toujours formée d’un certain nombre de points qui forment l’image. Un point est appelé pixel, ce qui est une contraction de l’expression " picture element ".

Les écrans d’ordinateur affichent toujours des pixels, comme les photos des journaux. Si l’on agrandit l’image à agrandir, on observe qu’elle est formée d’un certain nombre de pixels.

En fonction de leur qualité, les écrans présentent un nombre variable de pixels. Le tableau ci-dessous donne quelques exemples.

Largeur (en pixels) Hauteur (en pixels)
640 480
800 600
1024 768
1280 1024
... ...

Renseigne-toi sur le nombre de pixels présentés par l’écran que tu utilises actuellement.

Pour te faire une idée, la ligne rouge ci-dessous mesure exactement 400 pixels.

Pour connaître la dimension en pixels d’une image :

- clic droit sur l’image ;
- sélectionner la commande propriétés dans le menu contextuel.

Quelle est la dimension, en pixels, de l’image agrandie ci-dessus à droite ?
48 x 48 pixels
175 x 149 pixels
800 x 600 pixels
Il est impossible de le dire


Le codage des couleurs

Noir et blanc

L’ordinateur ne peut conserver en mémoire que des 0 et des 1. Une image présentée à l’écran sera donc formée de 0 et de 1.

Pour une image en noir et blanc comme celle qui est présentée ci-contre, il suffit donc de convenir que :

- un point blanc est codé par la valeur 1
- un point noir est codé par la valeur 0.

Donc, à chaque point de l’image en noir et blanc correspond un bit dans la mémoire de l’ordinateur.


Pour une image en couleur, il faut, pour chaque point de l’image, indiquer la couleur qu’il présente. Dans ce cas, il faut consacrer plusieurs bits pour chaque point. En général, on décide de consacrer un ou plusieurs octets pour chaque pixel.

Dans l’image ci-contre qui représente une lettre A majuscule, un octet représente un pixel. L’image mesure 12 pixels en largeur et 8 pixels en hauteur, soit 96 pixels.

Chaque couleur est codée sur 8 bits. On dispose donc de 256 couleurs possibles par pixel.

Si l’on souhaite plus de détails dans les couleurs, il faut représenter chaque pixel par un ensemble de :

- 2 octets (16 bits) pour pouvoir distinguer 65.536 couleurs différentes ;
- 3 octets (24 bits) pour pouvoir distinguer plus de 16 millions de couleurs ;
- ...

Une image photographique de qualité minimale nécessite généralement 16 millions de couleurs.

Dans l’illustration ci-dessus, le "A" coloré présente :
Un octet par pixel
Deux octets par pixel
Trois octets par pixel
Il n’y a pas assez d’information pour répondre


Les différents formats d’images

L’image ci-dessus présente les dimensions 360 x 303. Elle compte donc 109.080 pixels. Si chaque pixel était codé sur 2 octets, l’image " pèserait " donc plus de 200 ko.

On estime généralement qu’un tel poids est actuellement (mars 2005) encore trop grand pour que la page se charge en un temps raisonnable.

La qualité des connexions à l’Internet s’améliore de jour en jour. Cependant, le téléchargement d’images de grande taille risque de prendre beaucoup de temps. C’est la raison pour laquelle ces images doivent être aussi légères que possible.

Différentes méthodes de compression ont été mises au point afin d’alléger les images. Certaines de ces méthodes sont relativement complexes ; elles ne seront donc pas expliquées ici.

Une explication (simpliste) des méthodes de compression d’images peut être trouvée à l’adresse http://info.sio2.be/infobase/18/18.php.

Lorsque le navigateur Internet reçoit l’image " compressée ", il doit être capable de la " décompresser " afin de l’afficher.

Les navigateurs actuels sont capables de reconnaître trois méthodes de compression :

- la compression JPG qui permet de transmettre des images en 24 bits. On utilise généralement ce format pour les images photographiques. Différents niveaux de compression sont possibles. Plus la compression est forte, plus la qualité de l’image devient faible.
- la compression GIF qui ne permet que des images en 8 bits, mais qui reconnaît des images animées (en réalité, plusieurs images successives, comme dans un dessin animé). On utilise ce format pour les dessins qui présentent peu de couleurs différentes. La compression n’altère pas la qualité de l’image.
- la compression PNG qui permet des images en 8 bits ou en 24 bits. Très performant en 8 bits, ce format est souvent moins bon que le format JPG pour les photographies. La compression n’altère pas la qualité de l’image.

Pour des photos sur un site web, le format qui donne les images les plus légères et les mieux détaillées est :
JPG
PNG
GIF
BMP


Pour présenter des images animées sur un site web, on choisira le format
JPG
GIF
PNG


Laquelle de ces trois images présente le plus faible poids ?

GIFPNGJPG
L’image GIF
L’image PNG
L’image JPG

Laquelle de ces trois images présente le plus faible poids ?

GIFPNGJPG

L’image GIF
L’image PNG
L’image JPG
Ce sont les mêmes images, elles ont le même " poids "

Clique sur le page suivante pour continuer